Chantez avec les pistons

La volaille

chikenrun

Un peu d'histoire :

Pour commencer, précisons les choses : nous rangeons dans la catégorie volaille tout les instruments qui ne sont pas des cuivres ou des percussions. Ainsi les principaux représentants de ce pupitre sont les saxophones et les clarinettes (à bec, d'où volaille...) mais nous appellerions également volaille les piccolo (ou plutôt piccoli pour les puristes qui habitent en Italie...), les flûtes traversières (ces deux instruments ont fait partie de la fanfare) ou encore le basson, la flûte de pan, la bouteille de bière qui fait "fffffuuuuuhhhh" quand on souffle dedans.

On ne donnera ici, pour simplifier, que l'histoire de la clarinette puis du sax :

La clarinette a été inventée vers 1700 par Johann C. Denner à partir du chalumeau en rajoutant des clés qui apportent les caractéristiques acoustiques de l'instrument. Pour arriver à la clarinette moderne, plusieurs ont été ajoutées, l'anche est passée sur la lèvre inférieur et surtout, en 1839, Hyacinthe Klosé invente le système des anneaux mobiles qui permet de boucher plusieurs trous avec un seul doigt. La clarinette se distingue par sa très grande tessiture (3 octaves plus une sixte mineure soit 45 notes !). La famille des clarinettes est très large, allant de la clarinette en la bémol suraigue, à la clarinette contrebasse (jusqu'à 2,76m!), la plus utilisée étant celle en si bémol.

Le sax a été inventé par Adolphe Sax en 1846 (il n'avait que 20 ans!) qui voulait combler le manque existant entre les instruments à cordes, les bois et les cuivres. Il voulait obtenir "la flexibilité des cordes, la variété de ton des bois et la puissance des cuivres". Il développa alors 14 tailles différentes de son instrument dont il ne reste plus que la moitié. Au début, le sax ne fit qu'une entrée timide dans la musique militaire. Plusieurs matériaux ont été testé pour fabriquer les sax : le cuivre, le bois et même le plastique.

On connaît bien sur l'ampleur de ces deux instruments dans le jazz. On peut par exemple citer les célibrissimes Sidney Bechet (clarinette et sax soprano), Charlie Parker, John Coltrane..

Les devises :

Y'en a pas !

Le profil de la volaille :

Le pupitre volaille est actuellement considéré comme le plus inutile de la fanfare. En effet, dans leur majorité, les pistons pensent que l'évolution naturelle d'une fanfare est de minimaliser autant que possible ces instruments qu'on entend à peine (où alors quand ils jouent fort, c'est pas beau...). D'où la tendance à la diminution de l'effectif de ce pupitre en faisant migrer tous les saxophonistes et les clarinettistes vers d'autres instruments dits "plus nobles". Le répertoire suit également cette tendance puisque les morceaux avec une partie volaille importante sont de plus en plus oubliés et que ceux qui écrivent les partitions ne s'emmerdent même plus à leur écrire une voix. Les volailles restantes sont donc frustrées de cette discrimination et, bien que souvent très bons instrumentistes, elles ne cherchent plus à retrouver leur prédominance passée. Par conséquent, résignées, elles sont souvent discrètes, voire pour certaine promotions, quasiment anonymes.

Il existe une loi empirique qui régit les aptitudes de chaque volaille : les promotions paires sont plutôt douées musicalement parlant au détriment de leur résistance à l'alcool. Pour les promotions impaires, c'est le contraire...

Quelques photos :

premiere clarinette
La première clarinette de Dener
clarinette sax
Même A.Sax a essayé de fabriquer des clarinettes
clarinette basse
Une clarinette basse...
clarinette contrebasse
Encore plus chiant à transporter qu'un souba...
sopranino
Le plus petit des sax : le sopranino
sax basse
Un sax basse fabriqué par... Sax !
gros sax
As tu déjà vu un film de gladiateurs?

Palough