Chantez avec les pistons

La Percu

kodo

Un peu d'histoire :

Retracer l'histoire de la percussion, c'est un peu comme retracer l'histoire de l'homme (ouah, comme c'est beau, je suis sur que vous avez déjà la larme à l'oeil...). Ca risque d'être un peu long alors je me limite à la batterie puisqu'il n'y a ni djembé, ni tambourin ni vibraphone à la fanfare et même si la caisse claire et la grosse caisse sont jouées séparément.

La batterie est née au début du siècle en assemblant des éléments (grosse caisse, caisse claire, cymbales,..) qui existaient déjà au sein des orchestres classiques et des fanfares militaires. Son histoire et ses évolutions techniques sont intimement liés au jazz. Vers 1910, les inventions du pied de caisse claire et de la pédale de grosse caisse, permettent la création de la batterie par les batteurs de ragtime qui peuvent maintenant faire le boulot de trois. A l'époque, les peaux sont animales et les accessoires sont fixés sur la grosse caisse. Le style musical et les techniques du batteur sont alors très proches de ceux des orchestres militaires. Les années 20 voient l'apparition des toms accordables et de l'ancêtre du charleston : le lowboy. Même si la batterie est alors surtout utilisée pour battre tous les temps et pas faire de solo, certains batteurs se distinguent comme Baby Dodds. Les succès du jazz puis du rock contribuent à l'évolution technique et musicale de l'instrument et révèlent de nombreuses stars de la percu comme Genne Krupa, Sidney Catlet, Buddy Rich ou Elvin Jones. Les batteurs sont de plus en plus spécialisés dans leur domaine. Les premières peaux synthétiques sont commercialisées en 57. On voit ensuite apparaître des toms électroniques en 78 puis les boites à rythmes. Nous n'avons encore jamais eu de 1A boite à rythme à la fanfare, mais qui sait...

Les devises :

Le profil du percu :

A dire vrai, il n'y a pas grand chose à dire sur les percus. En effet, il n'y a pas vraiment d'esprit de pupitre percu, chaque individu ayant sa personnalité propre (ce qui peut être un bien, si vous avez lu les profils des autres instruments...). On peut cependant dire que le percu est généralement quelqu'un qui (, à part les breaks...,) assure son pupitre (si,si! des fois il faut savoir être gentil...), sobrement (je parle de l'instru, pas de l'alcool!), sans se la péter.

Dès la 1A, on distingue 2 types de percu :

Beaucoup de percus ont "fait le tour de leur instrument" (expression piquée aux soubas) avant leur 3A, c'est pourquoi ils commencent souvent un autre instrument (en général insolite) comme le bugle ou le piccolo, voir même tous les instruments de la fanfare...

Si ce profil vous a choqué par sa non-méchanceté envers ce pupitre, c'est normal, il faut bien que je fasse de la lèche au ouèbmasseur...

NDO : gentil palough...

Quelques photos :

dodds
Dodds : l'ancêtre de la batterie
lowboy
le Lowboy : l'ancêtre du charleston
kitch
Les grosses caisses peintes : l'ancêtre du kitch
synare
Le synape: l'ancêtre du tom électronique

Palough