Chantez avec les pistons
La fanfare en défilé

le barnum circus

Entrez entrez !
Et vous verrez
En liberté dompteur Marius
Accompagné du lion Brutus.
Entrez tous au Barnum Circus !

Entrez entrez !
Et vous verrez
En liberté professeur Nimbus
Qui ne sait rien, n'en dit pas plus.
Entrez tous au Barnum Circus !

mon amant de saint-jean

Je ne sais pourquoi j'allais danser
À Saint-Jean, aux musettes.
Mais il m'a suffit d'un seul baiser
Pour que mon cœur soit prisonnier.

Comment ne pas perdre la tête
Serrée par des bras audacieux ?
Car l'on croit toujours
Aux doux mots d'amours
Quand ils sont dits t'avec les yeux.

Moi, qui l'aimais tant,
Je le trouvais le plus beau de St Jean ;
Je restais grisée, sans volonté,
Sous ses baisés.

Mr Ponch & Miss Elise...

la romance du 14 juillet

Comme elle aaavait quinze ans à peiiineu,
Elle sentit battreu son cœur.
Dans les bras du père Gégèèèneu,
Marinette avait cru au bonheur !
(chœur) Au bonheur !!

Et le soir de la fête nâââtionââleu,
Comme les fuuusées pétaient en l'air,
(trombones et percussions) Vionnn taca taca taca taca ta !
Elle sentit comme un trou de balle :
(basses) Bouuuuu !
Un frisson qui lui pénétrait sa chair. (chœur) Et sa chair !

Par devant, par derrièreuu, (mouvement)
Tristement comme toujours,
(chœur) toujours !
Sans chichi, sans manièreu,
(chœur) Sans manière !
Elle a connu l'amour.
(chœur) Ah Ah Ah Ah Ah Ah !

Et les oiseaux dans les branches,
(anches et flûtes) Cuicui - Cuicui
En les voyant s'aimeeer,
Entonnèrent la romaaan-ceu
du quatorzeu juillet.

oye como va

Oye como va
Que ritmo
Bueno vamos a
Follar.

Ou cette autre version...

Oye como va
Que linda
Bueno "pa" gozar
Mulata

la caissière du grand café

Elle est belle, elle est mignonne
C'est une bien jolie personne
Et de dedans la rue, on peut la voir
Qu'elle est assise à son comptoir

Elle a toujours le sourire
Qu'on dirait une femme en cire
Avec son p'tit chignon
Qu'est toujours bien coiffé
C'est la caissière du grand café.

le clair de lune à maubeuge

Tout ça n'vaut pas un clair de lune à Maubeuge
Tout ça n'vaut pas le doux soleil de Tourcoing,
coin coin, coin coin,
Tout ça n'vaut pas une croisière sur la Meuse
Tout ça n'vaut pas des vacances au Kremlin Bicêêtre.

poupoule

Viens Poupoule, Viens Poupoule, viens
Quand j'entend des chansons, ça m'rend tout pollisson,
aaaaah (en frappant le fessier de la morue la plus proche)
Viens Poupoule, Viens Poupoule, viens
Souviens-toi qu'c'est comme ça
Que chuis devenu pa-pa.

les bals populaires

Dans les bals populaires
Chacun veut sa chanson
L'orchestre joue c'qu'il sait faire
Ça tourne tourne plus ou moins rond
Dans les bals populaires
Quand le barman s'endort
Même après la dernière
Ça tourne tourne tourne encore

Mais là-bas, près du comptoir en bois
Nous, on n'danse pas

On est là pour boire un coup
On est là pour faire les fous
Et pour se reboire un coup
Et pas payer nos verresPour boire un coup
Et j'dirais même un bon coup
Et rigoler entre nous
Sur des airs populaihaires
Sur des airs populai-ai-res.

tirez bourrés ou

roulez bourrés (au choix)

Nin nin (demandez aux vieux) les Sup de Co-teu
Qui baisent n'importe comment
Quand on les encule elles gigotent
Et quand elles sucent on sent leurs dents
Tirez bourrés, Tirez bourrés

Quand je pars en vacance
Je fais de l'auto-stop
Je fais le plein d'essence
Et j'encule Bison Futé
Roulez bourrés, Roulez bourrés...

la grosse bite à dudule

C'est la grosse bite à Duduuulleu :
J'la prends, j'la suce et j'm'encule.
Ah c'que c'est bon mes amis c'que c'est bon,
Quand i' m'la carre dans l'oignon !
Ah Ah Ah Ah Ah !

C'n'est pas une bite ordinaireu,(chœur) Oh non !
Quand il m'la fourre dans l'derrièreu :
Oh oui ! Je m'sens soudain tout remplis
Du con jusqu'au nombril
Par Dudu-u-lleu.

Dudule!

padam

Padam...padam...padam...
Des "je t'aime" de quatorze-juillet
Padam...padam...padam...
Des "toujours" qu'on achète au rabais
Padam...padam...padam...
Des "veux-tu" en voilà par paquets
Et tout ça pour tomber juste au coin d'la rue
Sur l'air qui m'a reconnue.

étoile des neiges

Étoile des neig-eu
Mon cœur amoureux
S'est pris z'au pièg-eu
De tes grands yeux.

Je te donnerait
Cette croix d'argent
Et de t'aimer toute ma vie
J'en fais serment.

le temps des fleurs

C'était le temps des pines
On ignorait l'sida
Et tous les soirs c'était la grande java
On en suçait cinq six
On s'en mettait neuf dix
Et le lendemain on se remettait ça

C'était le temps des pipes
Et de l'éjaculât
Et les capotes on connaissait pas ça
Dalax 2 au ciné
L'porno à la télé
On faisait ça,
Sans cesse, sans s'inquiéter

Couplet
Aujourd'hui c'est bien plus facile
De s'faire des mecs à tour de bras
Mais il suffit d'un préservatif
Pour que ce soit le branle bas.

bruxelles

C'était au temps où Bruxelles chantait,
C'était au temps du cinéma muet.
C'était au temps où Bruxelles rêvait,
C'était au temps où Bruxelles brusselait.

Place de Broukère on voyait les vitrines,
Avec les hommes les femmes en crinoline.
Place de Broukère on voyait l'omnibus,
Avec des femmes des messieurs en gibus.

Et sur l'impérial,
Le coeur dans étoiles,

Y avait ma grand mèèèreu,
Y avait mon grand pèèèreu.
Il é-tait militair-eu,
Elle é-tait fonctionnair-eu.
Il pensait pas,
Elle pensait rien,
Et l'on voudrait qu'je sois malin !
(variante pour les bassistes uniquement :
Et on voudrait qu'j'me mange un nain, pas question !)

quizas

Asi pasan los dias
Y yo, desesperado
Y tu, tu contestando
Quizas, Quizas, Quizas

C'est l'plombier !!!

Asi pasa la vida
Y yo, desesperado
Y tu, tu contestando
Quizas, Quizas, Quizas

C'est l'plombier !!!

besame mucho

Besame, besame mucho
Como si fuera esta noche la ultima vez
Besame, besame mucho
Porque yo tengo miedo a perderte perderte despues.

le manège

Tu me fais tourner la tête
Mon manège à moi, c'est toi
Je suis toujours à la fête
Quand tu me prends dans tes bras
Je ferais le tou-our du-u monde
Ca ne tourn'rait pas plus qu'ça
La terre n'est pas assez ronde
Pour m'étourdir autant.

tel qu'il est

Tel qu'il est, il me plaît
Il me fait de l'effet
Et je l'aime
C'est un vrai gringalet
Aussi laid qu'un basset
Mais je l'aime

Il est bancal du côté cérébral
Mais ça m'est bien égal
S'il a l'air anormal

C'est complet (C'est Simplet)
Il est muet (il est blais)
Ses quinquets sont en biais
C'est un fait
Tel qu'il est, il me plaît.

tout nu et tout bronzé

Tout nu, tout nu,
On voit craquer le krapô en pédalo,
Bronzées, bronzées,
Toutes les filles sont venues sans leur maillot.
Tout nu, tout nu,
On ne pense plus qu'au safari fesses parties.
Bronzés, bronzés,
On va draguer les p'tites dans l'eau, quel boulot !
Ah les vacances,
Ah les vacances, moi quand j'y pense ça me demange!

Tout nu et tout bronzé,
On est bien on est beau quand revient l'été.
Tout nu et tout bronzé,
Au comptoir, sur le sable ou sur les galets !
Tout nu et tout bourré,
Depuis la Mer du Nord jusqu'à St Tropez.
Tout nu et tout bourré,
On prend le temps de ...( à l'appréciation de chacun )

Bénabar

Toute la journée y’a un sale mec d’vant la télé
Y’a un fanfaron qu’habite chez moi !

Il y attend que son appart soit brassé
Y’a un fanfaron qu’habite chez moi !

Y’a des détails qui trompent pas.

Annuler la répète parce qu’il est caché sous sa couette
Y’a un fanfaron qu’habite chez moi !

Mais qu’est-ce que c’est que ça, c’est du vomi dans une assiette
Y’a un fanfaron qu’habite chez moi !

Y’a des détails qui trompent pas.

Le Pornographe

Jadis avant d'être un Piston,
Les gens m'prenaient pour un champion,
Mais depuis que j'suis à Centrale...
J'ai des problèmes mental !

Dorénavant mes meilleurs amis,
Sont le Ricard et le Paradis,
J'réfléchis plus beaucoup, pardi...
Mais je vomis !

Car j'suis l'plus débile-euh
De toute la ville-euh,
C'est moi l'plus con... (Non c'est Tournanus !)
Chez les pistons

Afin d'amuser la galerie,
Au milieu des gens je fais pipi,
Aux morues j'mets la main au au cul...
J'FAIS CACA DANS LA RUE !

Et si j'me retrouve seul dans ma piaule,
J'me tape encore deux, trois coups d'gnôle,
Si par hasard me vient la gaule...
J'me tape une queue !

Car j'suis l'plus débile-euh
De toute la ville-euh,
C'est moi l'plus con... (Non c'est Tournanus !)
Chez les pistons

Bandiera Rossa

A l'apéro-péro,
Qu'est-ce que je bois ?
Un peu de rouge, un peu de rouge !
A l'apéro-péro,
Qu'est-ce que je bois ?
Un peu de rouge... et du coca !

Finies les cuites avec de la Vodka,
A bas la ströh, l'destroy et le Cana !
Videz l'cubi dans un verre de Coca...
E viva l'calimucho e la liberta

Scandale

A Caracas, au marché de la place (wouhou !)
Les ananas de la belle nana
Sont aussi beaux de profil que de face,
Et avec les 2... On a les mains pleines !

Oooohhhh làlà (Youhou !)
Quel scandale si Maman savait ça,
Oooohhhh làlà (Youhou !)
Quel scandale si Papa savait ça.